Ce que je mets en place (pour l’instant) / What I am putting in place (for now)

[ENGLISH FOLLOWS IN EACH PARAGRAPH] [VERSION FRANÇAISE DANS CHAQUE PARAGRAPHE] En tant qu’entrepreneur-e, leader d’équipe et cheffe d’entreprise / As an entrepreneur, team leader and business owner

Je ne partagerai pas mon opinion personnelle sur la situation dans l’espace public, seulement en privé et lorsque pertinent / I will not be sharing my personal opinion on the situation in the public space, only in private and when appropriate

J’ai pris la décision de prioriser le travail à distance et annuler mes événements, rencontres et activités qui devaient se tenir en personne / I have decided to give priority to and cancel all my events, meetings and activities that were to be held in person
Je vais collaborer avec et suivre Ies mesures du gouvernement et ne tenir AUCUN événement non-nécessaire (et honnêtement, aucune des miennes ne l’est!) / I will collaborate with and follow government measures and not hold events that are un-necessary (and frankly none of mine are!).

Dans notre province on nous demande: “l’annulation, à compter du 12 mars 2020 et pour une période de 30 jours, de tous les rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes OU QUI NE SONT PAS NÉCESSAIRES”, cela pour diminuer les risques de propagation. / In our province, we are being ask to cancel, starting on March 12th, 2020 and for a period of 30 days, all indoor gatherings of over 250 people OR THAT ARE NOT NECESSARY.

Je vais passer ce temps avec ma famille et transformer une situation qui est très difficile économiquement (pour moi, mes entreprises, notre famille, nos communautés entrepreneuriales et autres) en une opportunité de mettre en place des habitudes que je tente de créer dans ma vie (professionnelle et personnelle) depuis longtemps et où je manque de constance. Cela me permettra de passer le temps et pourquoi pas potentiellement en tirer du bon! / I am going to spend this time with my family and transform a situation that is very difficult in the economic sense (for me, my businesses, our family, our business communities and others) into an opportunity to put some habits into place (professionally and personally) that I have wanted to work on for a long time and where I have not been consistent. This will give me a way to pass time and why not potentially find some good in all of this!

En particulier, le contact avec mes ami-e-s et proche-s est moindre depuis un certain temps et c’est le moment parfait de passer du temps ensemble, ne serait-ce que virtuellement! Me mettre à jour dans mes suivis client-e-s aussi, j’ai énormément de retard et mes suivis sont personnalisés et amicaux, habituellement plutôt pour donner des suggestions et conseils en alimentation saine, surtout comment économiser en temps et argent et cela pourrait même être apprécié en ce moment. Aussi trouver comment je peux aider dans la situation actuelle, qui et de quelle façon, je cherche encore également. / In particular, contact with my friends and loved ones has been lessened over time and this is the perfect occasion to spend more time together, even if virtually! To get up to date in my customer follow-up as I am very behind in this, my follow-ups are very personalised and friendly and usually more about giving advice and suggestions, mostly for healthy eating and how to save time and money ans this might even be greatly appreciated right now. Also trying to find how I can help, who and in what way, I am still searching.

Je suis ouverte et intéressée à contribuer et collaborer avec d’autres en ce sens, et voir comment s’entraider dans cette période, en particulier avec nos entreprises et aussi dans les autres domaines / I am open and interested in contributing and collaborating with others and see how we can help each other, particularly with our businesses and also in other spheres of our lives.

Publié dans Perso/Self, Redonner / Giving Back | 2 commentaires

Notre voyage à Guilin / Our trip to Guilin

[ENGLISH FOLLOWS] Après plusieurs années de préparation, mes enfants et moi avons fait un GRAND voyage en 2015. Nous avons traversé 12,000 km (7,450 miles) pour aller dans le pays qui me faisait rêver depuis longtemps, la Chine! Mon frère danio y est allé en 2006 et s’y est établi depuis. Il est marié avec Lillian et ils ont 2 enfants, Bruno et Aeryn. Je ne les avais jamais rencontrés. Mes parents, Jim et Patty Habegger avaient suivi peu après et vivent aussi en Chine depuis tout ce temps. Aucun n’avait rencontré mon plus jeune enfant.

Quand nous nous sommes lancé dans cette aventure, mes enfants avaient 15, 10 et 8 ans. J’avais déjà voyagé seule (plusieurs fois!) et quelques fois avec un ou deux de mes enfants mais pas encore avec les 3 et ni aussi loin!

Heureusement mes parents et mon frère ont pu nous conseiller et mon frère m’avait même créé un guide pour me permettre de me retrouver.

Nous avons pris l’avion pour Shanghai puis le metro et ensuite un train vers Guilin, un trajet de 20h! À Guilin nous avons passé du temps avec mes parents, et grimpé les petites montagnes qu’on appelle des “dents de dragon” (on les voit dans l’émission les Cités D’Or). Ce paysage est très connu et et magnifique. Les gens que nous avons rencontrés, l’ambiance, l’espace dans lequel nous étions, étaient incroyablement différent de tout ce que j’avais connu et j’ai ressenti une très grande liberté et accueil.

Nous avons ensuite passé 2 jours à Shanghai avec mon frère et sa famille. Nous nous sommes promenés et j’ai failli nous perdre dans la ville la veille de notre départ, sans accès internet et tous les panneaux étaient en chinois!

Honnêtement, après ce voyage j’ai compris ou plutôt “ressenti” pourquoi mon frère et mes parents ont choisir de vivre là-bas et depuis chaque jour ma famille et la Chine me manquent immensément.

[FRANÇAIS CI-DESSUS] After several years of preparation, my children and I took a BIG trip in 2015. Across 12,000 km (7,450 miles) to a country I had been dreaming of visiting, China! My brother danio went there in 2006 and has stayed ever since. He is married with Lillian and they have 2 children, Bruno and Aeryn. I had never met them. My parents Jim and Patty Habegger left there soon after and have also been living in China for all this time. None of them had met my youngest child.

​When we set off on this adventure, my children were 15, 10 and 8. I had already travelled (many times!) alone or with one or two of my children but never with all three and never so far!

Happily, my parents and brother were able to give me advice and my brother even created a booklet/guide so I could get around.

We took a plane to Shanghai and then the subway and next a 20 hour train-ride to Guilin. In Guilin, we spent time with my parents and climbed the little mountains called “dragon teeth” (They can be seen in the show “Les Cités D’Or”). This la​n​dscape is very well known. The people we met, the atmosphere, the space we were in, were all incredibly different from everything I had ever known and I felt a great sense of freedom and openness.

We then spent a few days in Shanghai with my brother and his family. We strolled around and I almost got us lost in the city without internet access and all the signs were in Chinese!

In all honesty, after this trip I understood or rather really “got” why my brother and parents have chosen to live there and ever since I miss them and China immensely.

Publié dans Enfants / Children, Famille / Family, Perso/Self, Voyage/Travel | Laisser un commentaire

Courant ascendant / Flow up

[PHOTO SOURCE] Guilin, Chine en 2015 / Guilin, China in 2015
“You can flow up any mountain, but it will be challenging in some ways. The key is surrendering to what is.” -Jim Tolles
TRADUCTION NON OFFICIELLE: “Vous pouvez naviguer le courant ascendant vers le sommet de n’importe quel montagne, mais ce sera un défi d’une manière ou d’une autre. La clé est de s’abandonner à ce qui est.”

[ENGLISH FOLLOWS] Un des enseignants spirituels que j’aime suivre (lire ses articles de blog, publications sur les médias sociaux, recevoir son infolettre) est Jim Tolles. J’apprécie ses vidéos, son ton posé et son attitude terre-à-terre pour discuter de spiritualité. Un de ses articles que j’ai beaucoup aimé parle de comment “naviguer le courant ascendant”, ce qui est différent d’aller à “contre-courant”, et apprendre comment être moins résistant, et trouver le “courant” véritable, celui qu’on veut suivre et laisser manifester. Je vous invite à le découvrir!

[FRANÇAIS CI-DESSUS] A spiritual teach I enjoy following (reading his blog and social media posts, newsletter) is Jim Tolles. I appreciate his videos, his tone, clear and calm and his down-to-earth” attitude in discussing spirituality. An article I really liked is about how to “flow up”, which is very different from going “against the current”, and learning to be less resistant, and find the true “current”, that we want to follow and manifest. I think you’d enjoy reading it!

Publié dans JimTolles, Perso/Self, Spiritualité / Spirituality | Laisser un commentaire

Tresordure / Dumpster Diving

Photo par/by Juan Pablo Serrano Arenas de/from Pexels

[ENGLISH FOLLOWS] Il y a de cela plusieurs années, mes enfants et moi avons vécu une période de deux ans où nous ne pouvions financièrement nous permettre d’aller à l’épicerie. Notre budget pour le mois était de 50$ pour la nourriture. Cela n’a pas été une période facile! Créative, débrouillarde et déterminée à ce que mes enfants soient bien nourris et ne vivent aucune conséquence de cette infortune financière, j’ai fait appel aux nombreuses ressources de notre ville. J’ai rapidement découvert qu’il était tout à fait possible de vivre et manger adéquatement sans jamais poser le pied à l’épicerie. Je suis devenue experte en alimentation trouvée ou donnée. Sachez que mon intérêt pour l’alimentation saine et la biochimiste en moi font que je n’ai jamais accepté de compromis concernant la nourriture consommée par mes enfants. Donc, oui il est possible de bien manger sans jamais dépenser!

Quelques exemples: distributions alimentaire (église, Université, associations), cuisine communautaire (centre communautaire, de quartier), associations et regroupements pour les familles, dons, paniers.

J’ai découvert par la même occasion tout un autre monde: celui du gaspillage alimentaire et des mensonges de notre société qui disent qu’on doit “mériter le droit” d’acheter notre d’épicerie alors qu’il y a davantage de nourriture que tout ce qu’on pourrait manger et qu’elle est jetée en grande quantité aux poubelles!

J’ai aussi découvert l’invisibilité de la pauvreté (j’étais loin d’être seule à vivre dans ma situation) et la solidarité, l’entraide, la compassion de tant de gens que j’ai rencontrés pendant cette période, autant ceux dans le besoin comme ma famille et moi, que les donateurs, organismes et intervenant-e-s.

Plus tard, j’ai appris qu’il y a avait tout un mouvement qui vise moins de consommation et de gaspillage et que tout un réseau s’était développé autour de ce concept, par des gens de tous les niveaux sociaux et de revenus: Le Dumpster Diving ou Tresordure. Mon esprit scientifique et curieux m’a amenée à en apprendre davantage et à le pratiquer d’une manière réfléchie, étudiée et très sécuritaire. Je n’ai pas utilisé ces aliments pour mes enfants mais seulement pour moi: pâtisseries et pains dans les bacs en arrière des boulangeries (enveloppés à l’époque dans des sacs blancs par les propriétaires pour qu’on sache que c’était les invendus de la veille), fruits et légumes “moches” du marché, placés dans des bacs indiqués “déchets organiques” à la fin de chaque journée, produits fermés ou encore emballés en arrière des épiceries (jusqu’à ce qu’il y ait des compacteurs qui détruisent tout).

J’ai aussi discuté avec de nombreux propriétaires de restaurants et commerces, avec l’idée de mettre en place un réseau de distribution “ouvert” en place (plutôt que “fouiller” dans les poubelles après la fermeture des magasins!) J’ai été très touchée de savoir que beaucoup voulaient redonner à la communauté mais craignaient les conséquences légales, n’avaient rien qui facilitaient leurs efforts et qu’il y avait eu des répercussions pour certains lors de dons de produits invendus ou dont la date d’ “expiration” était passée.

Cela fait vraiment longtemps alors je ne sais pas comment la situation a évolué depuis, je suis très heureuse de voir que de nombreuses initiatives au niveau de l’accès à l’alimentation gratuite et en toute dignité sont lancées. Personne ne devrait manquer de nourriture quand on en jette la majorité aux poubelles!

[FRANÇAIS CI-DESSUS] Several years ago, my children and I experienced a time period of two years where we could not afford to buy groceries. Our family budget for food was 20-50$ per month. That was not an easy time! Creative, resourceful and determined to feed my children well and not have them experience any ill consequence from our financial misfortune, I called upon the numerous resources in our city. I quickly discovered that it is absolutely possible to live and eat well without ever setting foot in a grocery store. I became an expert in food that is found or given. With my interest for healthy eating and as a biochemist, I never accepted compromises with regards to the food eaten by my children. So, yes it is possible to eat well without spending at all!

A few examples: food distributions (churches, University, associations), community kitchens, (community centers, neighborhood centers), associations and groups for families, donations, hampers.

At the same time, I discovered a whole new world: that of food waste, and the lies in our society that say that we have to “earn the right” to buy groceries when there is more food than anything we could all eat and it is being thrown to the garbage!

I also discovered the invisibility of poverty (I was far from alone in my situation) and the solidarity, the support and the compassion of so many people that I met in that time period, from those who were in a similar situation as my family and I, as well as from donors, charities and workers.

Later I learned that there is a movement aiming for less consumption and waste and that there was a whole network that had developed around that concept, by people of all social and income levels: Dumpster Diving. My scientific and curious mind led me to learn more and to practice it in a very thoughtful, studied, safe manner. I did not use that food for my children but only for myself: pastry and bread from containers behind bakeries (placed in white trash bags by the owners so we would know it was what they had not been able to sell the day before), “ugly” fruit and vegetables from the markets, placed in open containers written “organic waste” at the end of each day, unopened packages or items still wrapped behind grocery stores (until they installed compactors that destroy it all).

I also had discussions with many restaurant and business owners, about the idea of creating an “open” distribution network (rather than having to sort through garbage after store hours!). I was very moved because several of them wanted to give back to the community but were worried about the legal consequences, had nothing to help them in their efforts and some had had issues in the past when giving away food items that were unsold or past their “expiry” date.

That was really a long time ago so I am not sure how the situation has evolved since then, I am very happy to see all the initiatives that are being launched for free access to food in all dignity. Nobody should lack for food when we throw most of it away in the garbage!

Publié dans Enfants / Children, Famille / Family, Perso/Self, Redonner / Giving Back | Laisser un commentaire

Une Avancée/ Headway

[ENGLISH FOLLOWS] Chaque fois que je regarde cette vidéo, j’ai les larmes aux yeux, car en quelques minutes elle présente la presque totalité du message que je souhaite donner par la façon que je vis ma vie:

  • Quand on tombe, TOUJOURS se relever!
  • On a le droit de prendre le temps dont on a besoin pour se relever
  • Les circonstances ne déterminent pas ce qui est possible, juste le comment
  • On doit parfois, souvent, presque toujours, prendre action par nous-même pour se relever
  • L’entourage est essentiel: le slack-liner aurait-il réussi sans le violoniste?
  • S’entourer d’alliés, qui nous soutiennent, nous aident, et croient en nous et nos capacités à nous relever
  • L’apport de l’art, la nature, la musique, le mouvement pour trouver et voir la force et le courage à l’intérieur de nous

[FRANÇAIS CI-DESSUS] Every time I watch this video, I have tears in my eyes, as this video of just a few minutes, presents almost everything I want to say with the way I live my life:

  • When we fall, ALWAYS get back up!
  • We can take the time we need to get back up
  • Circumstances do not determine what is possible, only how
  • We need to, sometimes, often, almost always, take our own actions to get back up
  • Who we have near us matters: would the slack-liner have succeeded without the violinist?
  • Surround ourselves with allies, who support us, help us, and believe in us and our capacity to get back up
  • The contribution of art, nature, music and movement to find and see the strength and courage within us
Publié dans Perso/Self | Laisser un commentaire

Ma liste de lecture – affaires / My reading list – business

[ENGLISH FOLLOWS] J’adore lire, sur tout plein de sujets. En particulier sur le monde des affaires et l’entrepreneuriat comme outils pour le changement social. Voici quelques-unes de mes lectures hebdomadaires sur ce thème:

[FRANÇAIS CI-DESSUS] I love to read about all kinds of topics! Particularly about business and entrepreneurship as tools for social change. Here are a few of my weekly readings on this theme:

  • Tim Ferris: 5 points à partager / 5-bullets
  • Mel Robbins: Son top 5 de la semaine / Her top 5
  • Darren Daily: vidéo de motivation chaque matin / motivational video every morning
  • Marie Forleo: TV pour entrepreneur-e-s et fondatrice de la B-school / TV for entrepreneurs and founder of the B-school
Publié dans Coaches Mentors Enseignants / Coaches Mentors Teachers, Travail/Work, Uncategorized | Laisser un commentaire

Mon rêve / My dream

[ENGLISH FOLLOWS] Une des raisons pour avoir choisi Québec afin de vivre et de m’y installer est mon rêve d’apprendre à piloter! J’ai toujours aimé voler, toute petite un tour en montgolfière m’a laissé un souvenir mémorable et ensuite mon désir d’aller dans l’espace, m’ont amenée à m’intéresser à tout ce qui concerne le pilotage. Lorsque nous vivions en France, j’en ai profité pour passer un brevet d’initiation au pilotage et pendant ce cours j’ai piloté pendant 15 minutes un vrai avion, un TB-9, au-dessus des Châteaux de la Loire. Le plus drôle c’est que je n’ai toujours pas mon permis de conduire (qui me fait peur et ne m’attire pas le moins du monde!) mais je rêve de piloter un avion ou encore un hélicoptère!

[FRANÇAIS CI-DESSUS] One of the reasons for choosing Québec to live and settle down was my dream to learn how to fly a plane! I have always loved to fly, when I was very little a hot air balloon ride left me with a wonderful memory and then my desire to go to space, al that led me to have great interest in anything having to do with flying. While we were living in France, I got to take a n “initiation to flying” course during which I flew a plane, a TB-9, for 15 minutes over the Loire Valley Castles. What’s really funny is that I still do not have my driver’s license (because it scares me and I just don’t feel like it!) but I dream of flying a plane or even a helicopter!

Publié dans Perso/Self | Laisser un commentaire

Amie d’enfance / Childhood friend

Avec mon amie Vali, lors d’une visite en Martinique / With my friend Vali, on a trip back to Martinique

[ENGLISH FOLLOWS] Un des inconvénients de voyager et vivre dans des pays différents c’est qu’il y a toujours des gens qui nous manquent profondément, où qu’on soit sur la planète. J’aimerais vous présenter ma meilleure amie du secondaire (plus précisément le “collège”) lorsque je vivais en Martinique, où j’ai passé toute mon enfance, adolescence et jusqu’à l’âge de jeune adulte. Une partie de mon cœur y est restée et la culture créole fait partie de qui je suis devenue. Ma meilleure amie s’appelait Valérie, surnommée Vali. Depuis, on s’est revues une fois lorsqu’elle est venue me rendre visite en France, et ensuite quand je suis rentrée en Martinique après la naissance de mon deuxième enfant. Ça fait très longtemps qu’on ne s’est pas vues, et pourtant quand on se parle, on dirait que le temps n’a pas passé! Elle me manque, comme plusieurs de mes ami-e-s et des membres de ma famille, un peu partout sur la planète, j’espère les revoir lors d’un prochain voyage.

[FRANÇAIS CI-DESSUS] One of the disadvantages of travelling and living in different countries is that there are always people we will miss, wherever we are on the planet. I would like to introduce you to my best friend from junior high (called “college”) when I was living in Martinique, where I spent my childhood, teenage years and as a young adult. Part of my heart remained there and the Creole culture is part of who I have become. My best friend’s name was Valérie, and her nickname Vali. Since then, we met again when she came to visit me in France, and then when I went back to Martinique after the birth of my second child. We have not seen each other for a very long time, and though when we speak, it’s like no time has gone by! I miss her, as I do so many of my friends and family members, who are a bit everywhere all over the planet, I hope to see them on one of my next trips.

Publié dans Enfants / Children, Famille / Family, Jeunes / Youth, Perso/Self, Voyage/Travel | Laisser un commentaire

La fille du désert / The girl from the desert

[ENGLISH FOLLOWS] Je suis un être humain MULTI-projets, depuis aussi longtemps que je me souvienne! À 15 ans je me suis donnée pour objectif de finalement en terminer au moins un d’entre eux. Le résultat: un roman de 100 pages, signé de mon nom d’écrivain Karel Lorquin (qui est aussi devenu le nom de ma première entreprise) et intitulé La Fille du Désert. C’est l’histoire d’une jeune fille qui parcourt les paysages désertiques de l’Égypte à la recherche de ses parents et…pour la suite il vous faudra attendre que je le publie car je compte le ré-écrire avec mes filles (qui ont 12 et 15 ans) et vous le partager!

[FRANÇAIS Ci-DESSUS] I am MULTI-project human being, and have been for as long as I can remember! When I was 15, I set a goal to finish at least one of them. The result: a 100-page novel, signed with my pen name Karel Lorquin (which also became the name of my first business) and titled The Girl From the Desert. It’s the story of a girl who travels across desert areas of Egypt, searching for her parents and…for the rest you will have to wait until I publish it as I plan on re-writing it with my daughters (who are 12 and 15) and sharing it with you!

Publié dans Enfants / Children, Famille / Family, Jeunes / Youth, Livres / Books, Perso/Self | Laisser un commentaire

Suis le chemin de briques jaunes / Follow the yellow brick road

[ENGLISH FOLLOWS] Je suis une grande fan des livres de Frank Baum et en particulier le Magicien d’Oz. Mon père nous lisait souvent ses livres à mon frère et à moi. Quand j’avais 4 ans, nous attendions à l’hôpital où mon frère venait de naître et j’étais dans la salle d’attente pendant que mes parents étaient avec lui. Il y avait un couple plutôt âgé qui attendait également. Je leur ai raconté que je m’appelais Dorothée et que mes parents étaient décédés, que je vivais avec mon oncle et ma tante et que j’avais un chien qui s’appelait Toto. J’imagine que je recherchais de l’attention suite à la naissance de mon frère ou que je voulais passer le temps? En tout cas ça a fonctionné car le couple m’écoutait attentivement…jusqu’à ce que mes parents reviennent dans la salle d’attente!

Aujourd’hui, j’ai la collection complète des livres de l’édition originale, qui me vient de mes parents et ce sont mes enfants qui en bénéficient!

[FRANÇAIS CI-DESSUS] I am a big fan of the books written by Frank Baum and particularly The Wizard of Oz. My father often read them to my brother and I. When I was 4 years old, we were waiting at the hospital where my brother was born and I was in a waiting room while they were with him. There was an older couple and they were waiting as well. I told them that my name was Dorothy and that my parents had passed on, that I was living with my aunt and uncle and had a dog name Toto. I suppose I was looking for attention after the birth of my brother or I was just passing time. Either way, it worked as they both gave me their full attention…until my parents came back to the waiting room!

Now I have the whole collection of the original books, from my parents, and my child et to enjoy them!

Publié dans Enfants / Children, Famille / Family, Livres / Books, Perso/Self | Laisser un commentaire